À PROPOS DE LA COMMUNICATION ANIMALE

On entend souvent dire à propos des animaux, qu'ils ne leur manquent que la parole. Ils l'ont!

La communication animale (ou communication intuitive) n'est rien d'autre qu'un dialogue télépathique avec l'animal, une connexion d'esprit à esprit. Toutes les espèces vivantes utilisent cette méthode, mais nous sommes les seuls à la refouler au profit de la communication verbale. Pourtant, de nombreux exemples peuvent illustrer ce que la science a récemment prouvé: la télépathie existe et nous n'avons pas complètement perdu cette capacité: une mère qui sent spontanément lorsqu'il arrive quelque chose à son enfant, deux amis qui songent à se téléphoner au même moment, les jumeaux qui ont des pensées synchrones...

PAS COMPLÈTEMENT OUBLIÉE & OUVERTE À TOUS

Tout bébé, cette communication nous était naturelle, nous l'avons tous expérimentée puis mise de côté. Au même titre qu'un vieux poste de radio dans un garage, elle a pris la poussière mais n'est qu'en sommeil. Il s'agit de rebrancher le poste et de se caler sur la même fréquence que les animaux pour pouvoir les "entendre" à nouveau. Les informations sont perçues sous forme d'ondes, traduites en fonction de nos connaissances, sous forme de sons, d'images, d'émotions, d'odeurs... Il est également possible de se retrouver à la place de l'animal, avec ses symptômes ou ses douleurs.

QUEL RÉSULTAT ATTENDRE

 

Avant tout, il est important de rappeler qu'en aucun cas, cela ne vous dispense d'une consultation auprès d'un vétérinaire, qui est à contacter en premier lieu pour tout problème de santé. Le compte rendu d'une communication animale n'a pas valeur de diagnostic.

Chaque "mot" de votre animal, ainsi que les ressentis (émotions et sensations physiques) est retranscris fidèlement par compte-rendu écrit. C'est à vous, son gardien*, de faire les liens et les interprétations qui en découlent, car c'est vous qui passez le plus de temps avec votre animal, personne n'est donc mieux placé que vous pour comprendre correctement ce qui se cache derrière ses mots à lui.

 

Je préfère reporter les communications lorsque je ne suis pas dans les meilleures conditions, car le dialogue se fait dans les deux sens: si l'on capte leurs symptômes ou leurs émotions, l'inverse est fort probable aussi. De plus, je privilégie la qualité à la quantité, me limitant à un petit nombre de communications par jour. 

Il n'existe pas de réponse type, chaque communication est différente, à l'image de chaque animal.

Il arrive que les animaux s'expriment sur des sujets sensibles pour vous, leur gardien (vie intime ou problèmes personnels).  Il faut être prêt à entendre ce que dira votre compagnon. De mon côté, il n'y a aucun jugement, je reste totalement neutre.
Il n'est possible de retranscrire que ce que l'animal veut bien dire. S'il refuse d'aborder un sujet précis ou ne juge pas utile de répondre, son choix sera toujours respecté.


*NOTE: Le terme de gardien est privilégié car nous sommes gardiens de leur bien-être. Ils sont au même titre que nous, vivants, dotés d'émotions et d'un libre-arbitre. Nous sommes simplement leurs compagnons humains.

OBJECTIF QUALITÉ

 

Depuis que je pratique la communication animale, je m'emploie toujours à faire du mieux possible. Mes capacités se développant au delà de ce que j'aurais un jour espéré, je poursuis mon cheminement à travers d'autres apprentissages pour me perfectionner et pouvoir vous proposer des services de haute qualité.

Un compte-rendu de la communication vous est envoyé par mail, retranscrivant au mot près ceux de votre animal et incorporant aussi mes ressentis ou toute autre information reçue.
Les communications sont réalisées en profondeur donc une fois terminée, la prestation est considérée comme clôturée, inutile de demander à ce que je questionne à nouveau l'animal pour en savoir plus sur un point. Si je n'ai pas ces infos une première fois, je n'aurai pas mieux ensuite car si l'animal n'a pas mentionné un sujet (c'est rare mais cela arrive), sans doute que ce sujet n'est pas si important que cela de son point de vue.