• Anne-Laure Dallet

Y voir clair pour trouver un bon thérapeute/praticien

#cherche #trouve #choisir #praticien #thérapeute #conseils

Hello world!

Suite au très sympathique après-midi passé dimanche lors du pique-nique, il me semble important d’aborder ce sujet.

Déjà mettons cartes sur table: tous les praticiens ne se valent pas! Comme dans chaque corps de métier, il y a du très bon, du bon et malheureusement du moins bon aussi. Le hic c'est que les personnes qui contactent un thérapeute quel qu'il soit le font souvent dans un élan d'appel à l'aide, plus ou moins important, l'attente concernant la qualité du service est encore plus pesante dans la balance, mieux vaut donc ne pas se planter en faisant n'importe quoi.


Chaque fois qu’il m’arrive d’avoir un retour négatif sur un “professionnel”, j’en suis attristée car c’est souvent l’ensemble des praticiens de ce domaine qui est mis dans le même sac. Je ne vous cache pas que le pincement au coeur est encore plus important quand la plainte vise une personne que j’ai formé. Pourtant je transmets tout: protocole et théorie (y compris l’éthique, mon grand combat!) mais j’ai appris à ne pas me sentir responsable de ce qu’en font les autres, notamment lorsqu’ils dérivent du chemin du coeur pour emprunter celui de la mise en valeur (le petit machin qu’on appelle l’ego).


Ce n'est pas parce que l'on apprend que l'on sait faire. Chaque enseignement, dans le but d'être bien exécuté ensuite, demande du temps, du temps pour être intégré. Croyez-vous que sous prétexte d'avoir appris à faire du vélo, on soit de suite capable de faire le Tour de France? Non, il faut du temps, s'exercer, pratiquer, s'entraîner pour correctement intégrer, savoir de quoi l'on parle et ce que l'on fait. Le subtil et l'énergétique, tout ceci est comme de l'art, chacun peindra ce qu'il souhaite. À vous de voir si vous désirez exposer un barbouillis ou une oeuvre d'art.

Mes chers élèves, et pas qu'eux, rappelez-vous que par “interprète animalier” il est entendu que nous n’intervenons pas, nous n’interférons pas et nous n’obligeons à rien, jamais. Chaque fois que nous faisons une intrusion dans ce qui se déroule, ou doit se dérouler, nous émettons une charge négative et l’Univers se chargera bien vite de nous la renvoyer dans les dents avec les intérêts, un moyen comme un autre de nous alerter, signifiant: “Attention, tu sèmes du n’importe quoi, voici ta récolte, veux-tu vraiment continuer dans cette voix?”


Appelez ça le karma ou ce que vous voulez mais s’il y a encore 2-3 ans, le retour se faisait sous quelques mois, désormais c’est quasiment de l’instantané! Il est plus que jamais nécessaire, voire même vital, de faire les choses avec justesse et avec le coeur... et uniquement avec le coeur! Alors à nous de savoir nous remettre en question constamment de manière à toujours progresser. Pour moi, ça passe par le fait de continuer d’apprendre, apprendre plus, tester plus, et toujours dans ce qui est juste. Certains d'entre vous embrassez enfin votre mission de vie et rien ne me rend plus heureuse de voir que vous y prenez plaisir, je vous encourage de tout coeur. L'excellence viendra!


Pour vous, chers “patients”, et parce que non, il n'existe pas de super-lunettes pour y voir clair et dénicher le meilleur praticien, deux règles à observer pour éviter des regrets:

1- Fiez-vous à votre ressenti. En choisissant le praticien selon votre feeling, vous vous offrez le meilleur choix possible car cette intuition, c’est votre âme qui vous parle donc faites-lui confiance! Il y a forcément un praticien qui est sur la même longueur que vous, sentez-vous donc libre de choisir celui qui vous attire le plus ou refuser de contacter l'un d'eux, sans aucune culpabilité. Au praticien de savoir où sont les limites et de comprendre ainsi qu'il n'y a pas de concurrence puisque nous sommes tous différents (sexe, âge, culture, croyances...).

2- Gardez votre pouvoir. C’est-à-dire que peu importe le thérapeute ou le praticien, gardez toujours votre discernement et votre choix à agir. Le professionnel est un être humain au même titre que vous, il n’est pas supérieur à vous donc vous avez le pouvoir de dire “Là, ça ne me convient pas.” Là encore, c'est au praticien de savoir accepter ce refus, de respecter son patient et de ne rien imposer. S'il n'en est pas capable, posez-vous la question de savoir s'il est bon pour vous de continuer avec ce praticien. Ce n'est pas un mariage, il n'y a pas d'engagement.


Si toutefois, vous avez eu une déconvenue, sachez que vous avez appris. Peut-être appris à ressentir une personne, peut-être appris à vous positionner et savoir dire "non", ou tout simplement appris à écouter votre intuition. Soyez honoré de cela.

Chers tous, heureusement il n’est jamais trop tard pour apprendre et continuer de progresser alors soyez humble avec vous-même car il n’y a pas d’erreurs, il n’y a que des expériences!


Je vous souhaite du plus profond du coeur de belles expériences toutes positives, prenez soin de vous et magnifiques vacances!

Plein de bisous lumineux!